mercredi 12 juillet 2017

Les alliances européennes, l’avenir et la prospérité de la distribution

Pendant l’Assemblée générale de TourCom, Richard Vainopoulos a rappelé l’importance qu’il accorde au partenariat avec le groupe belge Avitour et la compagnie allemande RTK, favorable à la création de nouveaux produits. Ces alliances contribuent aussi à renforcer la puissance de négociation du réseau.



Il faut savoir que les tendances évoluent et les éléments qui faisaient la force d’un réseau hier ne sont plus les mêmes qu’aujourd’hui. Richard Vainopoulos a déclaré que la donne a changé. Le fondateur de TouCom a expliqué qu’il est toujours indispensable d’avoir une taille critique et une couverture nationale minimale, mais ce ne serait plus suffisant.


Lorsqu’un certain seuil est dépassé, il n’est plus possible d’obtenir de meilleures conditions auprès des Tours opérateurs et des compagnies aériennes avec un nombre de points de vente et des partenariats franco-français. Face à la prédominance des fournisseurs qui ont développé des activités à l’international, il est primordial pour les réseaux de mettre en place une couverture internationale en créant des alliances européennes qui devraient mener sur des opérations communes et plus concrètes.


La première sur le marché européen grâce à un partenariat belge et allemand


TourCom a réussi son pari en s’alliant à Avitour en Belgique et à RTK en Allemagne : le groupement est devenu le 1er réseau européen. Grâce à cette alliance, chaque partenaire possède une force de frappe de 5 000 points de vente assurant un volume d’affaires total de 8 milliards d’euros dans 12 pays différents. Il s’agit d’un avantage non négligeable lorsqu’il faut faire face aux pressions de certains partenaires et à la concurrence entre fournisseurs.


Des alliances qui mènent sur des opérations concrètes


Richard Vainopoulos relève également le fait que ces alliances présentent l’avantage de mener sur des opérations concrètes. Actuellement, le réseau belge Avitour génère chez TourComRéceptif près de 4 millions d’euros alors que l’alliance ne fait que commencer. Le partenariat avec RTK International donne aussi des résultats encourageants. En effet, grâce à cette alliance, TourCom a déjà signé un accord avec de nombreux fournisseurs comme le leader des cars « Macron » et Flixbus.


Créé en 2016, COCKPIT-AERTICKET est également né de ce partenariat : il s’agit d’une joint-venture mise en place avec AERTICKET, le leader allemand des consolidateurs aériens, avec 2 milliards d’euros de volume d’affaires par an en vendant plus de 3,5 millions de billets. Ce succès s’explique par des tarifs les plus abordables comparés à 170 compagnies aériennes. Cette réussite devrait inspirer positivement l’équipe du réseau TourCom dirigée par Richard Vainopoulos.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire